Synthèse des contributions sur les évolutions possibles du site PUR

Portrait de Tris
Document de travail

Le site PUR a été créé afin de permettre aux internautes de se repérer dans les différentes offres de contenus culturels numériques labellisées A l’approche de son premier anniversaire, il a été demandé aux internautes quelles sont les améliorations et les évolutions qu’ils envisageraient et qui feraient de pur.fr un site de référence.
Le débat a généré 22 réponses par 4 contributeurs et reste ouvert. 

1 |    Les préconisations techniques

•    Un moteur de recherche intégré au site : « Si le but c'est d'en faire un site référent... l'ultime intérêt de la chose serait de faire un moteur de recherche qui à partir d'une œuvre renvoie la liste des sites labellisés qui la propose/comment/à quel coût (mais ça supposerait un gros boulot d'interfaçage avec tout ce p'tit monde et ça prendrait pas 5 minutes). » Sariel, le 21/03/2012

•    Un moteur de recherche intégré au site qui pourrait être affiné en fonction de l’utilisateur : « A part un re-branding (nom du label, logo etc.) (voir sujets précédemment ouverts), concernant le site en lui-même : Au minimum, en plus du filtre par catégorie d'œuvres, une indexation par ordre alphabétique. Un moteur de recherche qui à partir d'un nom […] retourne la liste des sites labellisés correspondants. Un tri possible, par date d'ajout, et au minimum par ordre alphabétique. Sur les fiches techniques (et pourquoi pas sur le résumé, au-dessus de catalogue), en en-tête, la/les catégories d'œuvres labélisées. » TheSFReader, le 21/03/2012
 
•    Un « plug-in » pour les différents navigateurs : « j'aimerais un plugin pour mon navigateur » The SFReader, le 21/03/2012

2 |    Les préconisations marketing

•    Repenser le nom et le logo du site : « Après, et c'est un peu un autre débat, d'un point de vue à la fois d'ancien publicitaire et personnel, je ne suis pas très fan du nom PUR. je ne trouve pas la connotation très approprié. Et si je suis bien tenté pour faire labelliser […] par la Hadopi, la dénomination me rebute un peu. je ne crois d'ailleurs pas être le seul, vu certaines discussions que j'ai pu avoir avec certains labélisés ou souhaitant le devenir. »  et « Si l'on considère que l'évolution du nom du label PUR et du site comme un seul et même problème, il me semble qu'il faudrait que le nouveau nom reflète la nouvelle orientation du site. Sur le nom on peut toujours faire une pirouette genre SUR pour Site à Usage Responsable (c'est mauvais mais juste à titre d'exemple) mais on perdrait en impact de communication. Un changement de nom et une évolution conjointe pourrait être une très bonne occasion de d'augmenter la notoriété de l'HADOPI et du label ainsi qu'améliorer l'image. Après il m'est difficile d'aller plus avant sans avoir un minimum d'info sur la cible, le marché, les moyens, etc. » Lucien De Baixo, le 21/03/2012

•    Une transformation de la partie « Ressources » du site : « Autres axes : les ressources n'ont RIEN à faire avant les explications sur le label. […]Si ressources il doit y avoir, elles devraient proposer autre chose que les supports de com. télé/affichages, par exemple des choses plus individuelles : des badges à imprimer, des cartes de visites, des liens (par exemple QRCodes) etc. bref, des ressources réutilisables/exploitables sur les sites web, des plateformes, mais aussi des bloggeurs, des artistes, des producteurs etc. » The SFReader, le 21/03/2012

3 |    Les préconisations de SEO (Search engine optimization)

•    Favoriser le référencement naturel pour les plateformes labellisées : « Sur le site et je suis assez d'accord avec Sariel, plutôt que d'avoir comme clé d'entrée les portails labélisés, il vaudrait mieux commencer par les styles d'offres VOD, service replay, musique en streaming à l'achat, etc. et après qui renvoient vers les plateformes appropriées. » Lucien de Baixo, le 21/03/2012

•    Apporter des précisions sur les offres proposées afin de mettre naturellement en avant certaines plateformes : « Oui, bonne idée concernant le/les types d'offre proposé. Idéalement, il serait intéressant d'afficher /filtrer si des DRMs sont utilisés, si oui lesquels, le format des fichiers si téléchargements, l’ouverture/la compatibilité avec les différents systèmes … » TheSFReader, le 21/032012

4 |    Les préconisations de fond

•    Séparer le site en deux parties : une partie destinée au grand public et une partie destinée aux professionnels : « Label PUR devrait être scindé en au moins deux approches : vis-à-vis du public, et vis-à-vis des plateformes. La première très orientée pédagogie devrait permettre d'expliquer l'intérêt pour le public de s'intéresser au label, tant d'un point de vue légal, que moral. Elle devrait cependant dire que le label n'est qu'un indicateur (certes fort) permettant de présumer de la légalité du site. (Je suppose qu'on pourrait aussi supposer qu'un juge constatant qu'un achat de contrefaçon aura été effectué sur un site labellisé pourra considérer la bonne fois de l'acquéreur avec un peu plus de poids). La seconde, destinée aux plateformes devant alors "faire la pub" du label. En plus des aspects purement légaux et moraux, je pense qu'il serait de l'intérêt du label de trouver des motivations (en termes de trafic par exemple) supplémentaires pour la plateforme. » The SFReader, le 21/03/2012
 
•    Scinder le site en deux parties permettra d’apporter plus de clarté : « Je suis du même avis, scinder la partie pro et la partie grand public me parait nécessaire. Avoir les deux dans le même site empêche d'être clair pour ces deux cibles, surtout pour le grand public. » Lucien de Baixo

•    Transformer le site en un véritable label : « Je virerais carrément la partie utilisateurs pour créer un vrai label. Je m'explique Le rôle d'Hadopi n'est certainement pas d'héberger du contenu, de fournir un site d'indexation. En plus de ne pas être sa mission, cela rentrerait en concurrence avec des sites dont c'est l'activité/le business. Par contre PUR peut agir sur plusieurs points en lien direct avec le conventionnement lié à l'obtention du label, la fixation d'un cahier des charges. Faire peser sur les plateformes l'obligation de fournir un certain nombre d'information sous forme standardisée (à la fiche standardisée ARCEP) : formats utilisés condition contractuelle, restriction d'usage (DRM entre autre) tarification, etc. De plus ajouter dans ce cahier des charge la fourniture d'un service de déclaration de catalogue, Sous format libre afin de permettre aux plateforme d'indexation de cataloguer tous cela et d'offrir des vrais moteur de recherche, et une plus-value pour les utilisateurs et les sites. Derrière au lieu de faire la promo des sites ou des contenus, pur devrait se concentrer sur la promo du label et des standards définis pour qu'ils soient utilisés. » Dwarf_Power, le 21/03/2012

 

Crédit photo : Masterfile (Corp) / Johnér (Bildbyrå) / Plattform