Liste des œuvres surveillées par l'HADOPI

2 réponses [Dernière contribution]
Portrait de Ricodahalvarez
Posts: 2

Bonjour à tous,


je sais de source sûre, qu'une dizaine de milliers de titres musicaux, et quelques centaines d'œuvres cinématographiques (je n'ai plus les chiffres exacts en tête) sont en fait surveillées par les systèmes de détection de la HADOPI.


Là où je veux en venir, c'est à ce caractère partial de la riposte graduée. Si je télécharge quelque obscur et génial groupe indépendant, ne figurant donc pas sur la liste, je n'ai aucune inquiétude à me faire, je ne recevrai pas d'émail d'avertissement.


D'où ma question : Cette liste peut-elle être rendue publique par ceux qui l'ont établie (SACEM pour la musique, si mes informations sont exactes) ? Cela pourrait être pédagogique, que tout le monde sache ce qu'il ne faut pas télécharger.


Sans l'avoir sous les yeux, je suis à peu près certain qu'elle liste des œuvres très rentables. Et chacun sait que ce sont les œuvres les plus rentables qui sont les plus téléchargées.


Un tel dispositif, très coûteux pour le contribuable français, pour au final ne faire respecter le droit d'auteur que pour certaines œuvres, c'est problématique, et peu encourageant pour les millions d'œuvres restantes, qui sous prétexte qu'elles ne sont pas/plus rentables, peuvent continuer à être la proie des méchants pirates (joke inside)


Plus sérieusement : la HADOPI, en restreignant sont focus, contribue à affaiblir encore plus les indépendants, les auto-produits, qui sont légion...


Bref, la HADOPI, c'est mon sentiment depuis le départ, ne protège qu'une poignée d'ayant-droits, déjà sur-protégés, sur-médiatisés, et peu à plaindre au final. Quid des autres ? Quid de la véritable diversité culturelle ? Que compte faire la HADOPI sur ces problématiques ?


Rico da Halvarez

Portrait de vincent.petitet
Posts: 49

Bonjour,


Dans l'attente d'une réponse plus formelle, nous pouvons d'ores et déjà vous apporter les éléments suivants :


la liste des oeuvres est en effet déterminée par les ayants-droit. Cela fait clairement partie de leurs rôles et de leurs attributions. En revanche la "détection" dont vous parlez, c'est à dire la collecte des adresses IP, est effctuée par un prestataire pour le compte des ayants droits et en aucun cas par l'Hadopi.

Portrait de Ricodahalvarez
Posts: 2

Merci pour les précisions. Cela confirme mon soupçon de "partialité", car les ayants-droit en question ne représentent qu'une infime part des œuvres qui circulent sur le réseau : les œuvres rentables.

Dans un souci de clarté, il me semblerait utile de rendre publique cette liste d'œuvres. Le public doit savoir qui est protégé par le dispositif.

Pour ce qui est du prestataire mandaté par les ayants-droit, comme cela c'est produit avec TMG, comment les ayants-droit peuvent-il s'assurer de sa neutralité ? Y-a-t-il un mécanisme de contrôle strict de l'utilisation des IP par le prestataire ? Ces données peuvent en effet être une mine d'or pour certains esprits peu scrupuleux.

 

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.