Les évolutions possibles des Labs

28 réponses [Dernière contribution]
Portrait de Tris
Posts: 312

Les Labs sont des ateliers collaboratifs de la Haute Autorité, servant de soutien à l'institution pour les prises de décisions.

Quelles améliorations verriez-vous pour les Labs ? Comment doivent-ils évoluer ?

Crédit photo : Tom Merton

Portrait de Sariel
Posts: 28

Ca ne dépend pas que de nous, ça dépend aussi de ce que l'institution en attend. Sans savoir ça, c'est un poil compliqué de répondre.

Portrait de eric.walter
Posts: 33

@sariel, oui et non. Il peut être intéressant pour l'institution de savoir quels sont, parmi ses missions, celles sur lesquelles les internautes souhaiteraient être associés de près et selon quelles modalités.

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

Parmi les missions de qui ? De l'Hadopi ? ou des Labs ?

Moi, je vois une grosse valeur ajoutée sur les aspects Pédagogie.

Portrait de remi.bouton
Posts: 7

Pas beaucoup de clients sur le forum ! Juste deux ou trois idées pour nourrir le débat.

 

Le collaboratif c'est bien, mais encore faut-il apporter de la matière première.

Les Labs ont-il les moyens d'en produire ? Ont-ils les moyens de fédérer des labos, universités, écoles autour de projets ouverts ?

 

Y'a -t-il un comité éditorial dans "les Labs" qui détermine les pistes de recherche ?

 

Les Labs ne risquent-ils pas d'être utilisés comme un vulgaire outil de communication au service d'une Haute Autorité controversée. Y a -il un comité éthique qui détermine le champs d'action des Labs ?

 

Il existe déjà pas mal de plateformes, de médias, d'outils, publics ou privés qui produisent de la veille, de la ressource dans les secteurs couverts par la Hadopi. Comment les Labs peuvent-ils s'inscrire dans cette réalité plutôt que de prendre le risque d'essayer de construire ex nihilo un monde parallèle, mêrme s'il a vocation à être "pur" ?

...

 

 

 

Portrait de vincent.petitet
Posts: 49

Merci Rémi de vos commentaires et questions qui intéressent directement le fonctionnement des Labs.


Les Labs, par leur dynamique collaborative en ligne et par le travail de leurs équipes ont déjà produit différents livrables,  certains traitent de l'actualité, d'autres de problèmes de fond. A ce titre, le dernier ouvrage publié "L'auteur au temps du numérique" est significatif d'une démarche qui part d'un existant, qui interroge des acteurs (plusieurs entretiens ont été menés auprès d'auteurs dans le cadre de l'étude) et qui tente d'éclairer une problématique émergente (la relation auteur/éditteur, le rayonnement du livre via l'Internet, les nouvelles formes d'écriture interactive, la question du droit d'auteur). Ce matériau est ensuite problématisé par les experts des labs qui tentent de dégager les tendances à venir d'un secteur (celui du livre dans l'étude sus-nommée)


Bien entendu, chaque projet est le moment de fédérer des savoirs, des réflexions dans un sens qui se veut toujours pragmatique : pour preuve, l'appel à expérimentation sur les moyens de sécurisation récemment lancé par la laboratoire Réseaux et techniques, notamment à destination des écoles.


On peut considérer que le caractère indépendant des experts pilotes garantissent "l'ethique" des Labs. Les pistes de recherche des Labs sont décidées par ces expert(e)s qui agissent en toute indépendance et qui choisissent également de s'emparer de problématiques qui concernent l'Hadopi. Ainsi les Labs sont une structure qui agit du fait de personnalités qualifiées du monde de la recherche, de l'entreprise et de l'Internet (les experts). Les publications comme "Au fil des Labs" reflètent bien le souci de qualité des travaux menés et l'exigence scientifique chère aux experts. Le caractère novateur des Labs consiste en l'adéquation entre un savoir et sa diffusion au format numérique. De plus l'utilisation d'une plateforme comme interface de réception d'un savoir et de diffusion de nouvelles pratiques témoigne de l'ouverture à tous les publics des travaux. Les Labs sont bien au coeur du monde numérique et de l'Internet, les réunions publiques et les échanges sur les forums sont là pour illustter cette adéquation entre les Labs et les acteurs du numérique.


N'hésitez pas à nous faire de vos remarques à ce sujet, nous sommes preneurs de vos suggestions d'évolution.


Bien à vous.

Portrait de vincent.petitet
Posts: 49

Je me permets de rebondir sur un aspect intéressant de vos questions : vous évoquez la possibilité de fédérer universités/labos/écoles autour de projets ouverts. Avez-vous des idées de partenariats de type académiques ? Quel rôle jouerait alors l'Hadopi : tuteur, partenaire associé à des recherches spécifiques ?

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

Pas beaucoup de monde en effet, surtout des habitués ... Tris ! Elle est où la Poire ? Et les Cahouettes ?

 

Et pourtant, ce n'est pas faute d'en réclamer... Le problème (vu la semaine dernière), est en partie un manque de visibilité des labs : tout le monde connait l'Hadopi (c'est le méchant père fouettard), mais personne ne connait les labs, alors le débat du mercredi ... Et les quelques geeks qui avaient entendu d'une oreile distraite le démarrage des labs avec les experts, ne savent pas que le forum existe, et qu'ils y sont conviés. Pareil pour le  grand public et les créateurs et ayant-droits, 

 

Pour moi, la mission de l'Hadopi est quadruple :

-"répression" du piratage : c'est la CPD qui fait (et c'est la partie la plus connue de l'Hadopi)

- offre légale : c'est l'aspect labélisation (mais pas que ?)

- gestion des DRMs (Allez, dites oui à VLC, ce serait bien ! ;P )

- pédagogie : une campagne de pub TRES mal faite, et des fiches techniques très bien faites, mais mal mises en valeur sur le site Hadopi.

 

J'ai sans doute raté des bouts, mais pour moi c'est surtout ça. Et il faut bien dire ce qui est (mais c'est sans doute parce que je suis arrivé sur les labs par ce côté là), ma vision de l'intérêt des labs est surtout  sur le quatrième pan : la pédagogie.  Et du coup, il manque clairement les "cibles" de cette pédagogie : le grand public.

 

Portrait de remi.bouton
Posts: 7

Merci de pointer un aspect intéressant dans mes remarques ;-)

C'est en effet un enjeu important.

 

Je ne pense pas que la Hadopi puisse être tuteur de recherche. Elle serait forcément suspecte. Au mieux, peut-elle être commanditaire d'études - et encore faudrait-il qu'elle veille à fixer de manière ouverte mais précise le périmètre et le cahier des charges de ces dernières.

 

Par contre, les Labs devraient pouvoir être partenaires associés à des recherches, Hadopi  apportant ses compétances et sa capacité à fédérer différents acteurs institutionnels et académiques autour de problématiques qui pourraient être dégrossies de manière collaboratives sur ce type de forum. 

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

Déjà "des ateliers collaboratifs", mais collaboratif entre qui et qui d'autre ? De mon point de vue (et encore, j'essaie de me tenir au courant), on ne voit grosso-modo sortir, en plus des synthèses des "débats", que des analyses, qui semblent souvent individuelles, voir personnelles. Bien sûr, lesdites analyses sont accessibles et "commentables", mais j'ai un soucis dans le formattage et l'écriture de certaines, qui semblent écrites non pas à destination du public mais à destination de spécialistes de chaque secteur. S'il s'agit de discussions entre les experts, on peut presque considérer qu'il s'agit d'un atelier unique, qui peut avoir certes une utilité pour l'Hadopi, mais sans vrai visibilité à l'extérieur.

 

Une idée d'amélioration serait par exemple que les analyses soient "vulgarisées" un minimum, et au moins lisibles sans se prndre la tête à savoir déchiffrer tous les sous-titres "experts" derrière chaque mot.

 

Mais tout dépend bien entendu du "but" des labs. Il peut aussi s'agir d'offrir une interface de communication et pédagogie, et c'est dans cette optique que je viens participer. Cette approche devrait pour moi être conservée et améliorée, notamment en faisant preuve d'initiative vis à vis des deux mondes qui n'y sont pas présent : les artistes et AD d'une part, le grand public d'autre part. Celà passerait-il par invitation de représentants de ces deux groupes ?

 

Mais la définition donnée en  intro de "soutien pour les prises de décisions" n'inclut pas cette communication/pédagogie... Qu'en est-il ?

Portrait de Ethanaul
Posts: 70

Comme dit le monsieur :

Mais tout dépend bien entendu du "but" des labs. Il peut aussi s'agir d'offrir une interface de communication et pédagogie, et c'est dans cette optique que je viens participer. Cette approche devrait pour moi être conservée et améliorée, notamment en faisant preuve d'initiative vis à vis des deux mondes qui n'y sont pas présent : les artistes et AD d'une part, le grand public d'autre part. Celà passerait-il par invitation de représentants de ces deux groupes ?

 

On a plusieurs fois évoqué l'absence des ayant-droits (au sens très large), il n'y a pas de dialogue. On discute entre "internautes lambda" et experts, mais pas une seule des personnes (morale ou réelle) ne pointe le bout de son nez pour donner son point de vue.

Moi j'aimerai bien que M. Sacem vienne expliquer ici pourquoi il faut le payer quand on diffuse une musique généreusement offerte par son créateur (troll inside), ou que Thierry Lhermite nous raconte comment le téléchargement a fait chuter les ventes du DVD "Les bronzés - Amis pour la vie" (ce n'est en aucun cas parce que c'est un navet)...

Bref, les deux orientations indispensables à venir sont donc:

  • La présence d'interlocuteurs impliqués par Hadopi à différents niveaux (pour avoir tous les sons de cloches),
  • Réussir à faire des livres blancs lisibles et compréhensibles par tous, essentiellement pour les non-juristes et non-techniciens qui feraient leurs premiers pas sur la toile.
Effort (non vérifié)
Portrait de Effort

Bonjour,

 

J'ai appris l'existence des Labs, il y a un bon moment déjà, via un podcast d'écran.fr !

 

Constat : Mauvaise communication sur l'existence d'un lieu pour participer / débattre du problème Hadopi/PUR !

 

Proposition : Il faudrait une personne (ou plusieurs) ayant pour unique charge d'informer les internautes, qui débattent déjà / expriment déjà leurs avis sur d'autres plateformes, que ce site et son forum existe ainsi que d'expliquer le rôle de ces derniers ! De plus, cette personne pourrait faire des captures d'écrans pour centraliser, ici, les différents avis laissés au hasard du Web, pour ne pas perdre de commentaires importants simplement car certains refusent de reconnaître l'existence ou d'être associés de près à cette mauvaise loi...

 

Il faudrait qu'elle soit présente dans le maximum des fils de commentaires d'articles traitant du sujet, ainsi que sur énormément de réseaux sociaux / plateformes de microblogging (pas seulement les plus généralistes) !

 

Pour cela, la (ou les) personne(s) pourrait faire du télé-travail ! (développement durable ; horaires flexibles...)

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

A vrai dire, j'ai découvert les labs suite à des échanges twitter avec Eric Walter (Coucou, remettez vous bien !). Jusque là, j'avais entendu parler des experts (via pcinpact), mais n'avais pas conscience de l'ouverture au public (dont je me sens faire partie). Après, les discut twitter avec Tris. m'ont confirmé qu'au labs c'était pas du "bête et méchant, la ligne du parti avant tout", mais du constructif.

 

La découverte du forum par contre s'est faite en deux temps : dans un premier, j'ai été je crois limite troll (mais un troll poli), et puis je me suis rendu compte (et ai signalé) que ça manquait de répondant. Il faut bien dire que depuis, les interventions bien plus fréquentes  des membres des labs comme de l'Hadopi, me donnent d'une part au moins la sensation de ne pas crier dans le vide, et d'autre part des éléments de réponse au pourquoi/comment etc. 

 

Je l'ai déjà dit dans d'autres comentaires ici, mais il faut à mon avis renforcer cette interaction, d'une part en augmentant les interventions des membres (Labs/Hadopi), et d'autre part en augmentant le traffic, par exemple comme le suggère Effort, en sortant du périmètre fermé des sites et en allant chercher les intervenant là où ils sont...

 

Peut-etre celà doit-il passer par un renforcement du "pole" Community Manager.

Portrait de kerrubin
Posts: 84

Déjà, l'hadopi a mauvaise réputation. C'est un fait.
Les missions de pédagogie et amélioration de l'offre légale sont les seules missions, sous l'égide de l'hadopi, qui me paraissent crédibles (j'ai déjà explicité ce point à plusieurs reprises, donc je n'y reviendrais pas).

 

Ainsi, sans les labs, on perd toute la visibilité sur ces missions.
Tout ce qui est publié ici est accessible à ceux qui se donnent la peine de le consulter.
C'est bien. C'est plus transparent, ça permet aux gens de donner leur avis.
Pour moi, les labs représentent le seul élément démocratique de l'hadopi (dans le sens ou tout un chacun à la possibilité de participer).
Le volet répressif ne va pas changer la donne (d'ailleurs, question : le "piratage" sur p2p baisse, mais est-ce que les revenus des majors/ayants-droits.etc. augmentent ?).

 

Ce que j'attends des labs...
Et bien, comme les majors, ayants droits etc. ont complètement ratés un certain nombre (ou un nombre certain) de choses ou ne veulent simplement pas bouger (déjà expliciter ailleurs également), les labs sont peut être le seul biais que l'on puisse avoir pour tenter de leur faire comprendre un point important : le problème, ce n’est pas le piratage, c'est l'offre légale (l'offre et la demande, un concept assez basique, il me semble).
Et sur les labs, on peut s'exprimer pour dire ce que l'on attend de l'offre légal.

 

Ce n'est donc plus une attente passive, c'est une participation active à la construction de quelque chose.
Et comme y a plus ou moins rien qui n'est fait (en terme de volume, l'offre légale numérique et l'offre légale physique sont beaucoup trop éloignées), il y a moyen de faire quelque chose qui corresponde au public et non pas qui arrange les brasseurs de fric.

 

Actuellement, je ne pense pas que la culture soit une préoccupation de tous les jours pour une personne lambda (c'est la crise, encore et toujours, parait-il) et le trop profond décalage entre l'offre et la demande ne joue pas non plus en faveur...de tout le monde.
Il faut aussi éduquer lesdits brasseurs de fric (comprendre aussi que les gens ne vont pas acheter des choses qu'ils n'aiment pas ou qui sont prédigérés).

 

Pour améliorer la situation ?
Plus de transparence, plus de communication.
Si le but est d'éduquer les gens, il faut qu'ils comprennent et souscrivent aux objectifs.
Sans transparence, sans communication, c'est voué à l'échec.
Et puis, il est toujours plus aisé de souscrire à une idée quand on a participé à son élaboration.

 

La transparence passerait donc aussi par des publications plus fréquentes des travaux (des drafts, entre autres), de qui sont les experts (experts de quoi ? quelle légitimité ?), quels sont les enquêtes qui sont dans les tuyaux, des retours d'experts plus fréquents...

 

C'est la pluralité des avis qui va donner quelque chose de bien, quelque chose qui est attendu.
S'il n'y a que deux péquins (pour l'image, sans vouloir être vexant :) ) qui bossent dans un coin, il n'est pas étonnant que ce qu'ils produisent ne corresponde pas à la majorité.

fyr
Portrait de fyr
Posts: 17

J'ai deja soulevé ce pb de transparence. J'apprecirais avoir au moins les "minutes" des réunions. Exemple pour un membre des labs, vous loupez une ou deux réunion et vous perdez le fil...parfait pour la démotivation.  Ou bien savoir ce qui se passe dans un autre Labs. Avec une réunion mensuelle et 5 labs c'est juste impensable de suivre via présence physique...

 

La "transparence" serait mise en balance avec la "liberté de parole" que certains pourraient ne pas avoir en cas de communication externe. Mouai. Dubitatif, je suis. Ca n'a jamais géné la liberté de parole dans d'autres "institutions" (IETF, RIPE,..)  Pour l'instant les Labs restent un ovni opaque. Sans parler du secret imposé aux scéances. 

 

Doit bien y avoir un "juste milieu" entre secret total hors des Labs et tout diffuser ( noms des participants qui souhaitent rester neutre ou anonyme... ou blague...ou pause fromage...) Et je doute que tout se réduise soudain au silence, à moins de croire c'est que qui s'y dit n'en vaille pas la peine.
 

Du coup les Labs en dehors des "livrables" qui tombent du ciel, on a l'impression (vécu) d'un rouage opaque (sisi y a des trucs qui avancent, mais vous ne le saurez qu'à la fin..)

 

Coup de bol il y a des forums fonctionnels. OUF. 

 

Mais un peu plus de transparence, et de "diffusion" ca permettra aussi de ne pas avoir des incompréhensions terribles.

 

Ca se comprendra une fois HADOPI dissoute : il n'en restera rien, que des livrables des Labs et 200 procedures sur orbite. Et tout sera à refaire. Re expliquer, re dire, re faire, re mettre l'ouvrage sur la table. 

 

Et si elle est pas dissoute de sa forme actuelle, ca fera pour les arivants qui prendront le train en marche.

 

          T R A N S P A R E N C E

Portrait de Tris
Posts: 312

Hello et merci d'avoir rebondi sur le sujet.

De façon générale, il y a toujours des compte-rendus des réunions publiques, par exemple, celles sur le streaming. Mais je comprend ou tu veux en venir, le point que tu as soulevé est noté ;)

Merci encore.

Portrait de Schriss
Posts: 8

 

Je suis sur les labs depuis peu de temps, mais j'ai l'impression, et ça rejoins ce qui a été dit auparavant, que c'est un peu "les experts parlent aux experts". C'est à dire qu'il y a une petite communauté qui échange sur des sujets et qui lit les rapports de ces échanges.

Il me semble que l'objectif des labs c'est de connaitre l'avis du plus grand nombre sur des sujets touchant à la culture à l'ère du numérique, or il n'y a que peu de communication vers l'extérieur. 

Echange que j'avais hier soir avec Tris, rien que le choix du mot "expert" ... combien de personne se considère comme un "expert" ? Ce n'est pas des experts qui doivent venir partager ici, c'est le plus grand nombre.

 

Ensuite il y a beaucoup de communication autour de l'hadopi et peu autour des labs, c'est donc au labs d'aller vers les autres, sur des forums spécialisés (musique, film, peinture, bd, etc.), d'aller débattre des sujets abordé sur ce site et en profiter pour parler des labs et de leurs missions.

En utilisant le site des labs comme un noyau avec les rapports et la documentation.

 

EDIT :

Et étant donné qu'il y a beaucoup de site d'information qui ont une opinion tranchée sur l'hadopi, pourquoi ne pas intégrer au labs un site d'information pro-hadopi, se plaçant du point de vue des utilisateurs.

Il s'agit d'un point de vue peu développé dans le pro-hadopi .... allez savoir pourquoi ... 

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

"un site pro-hadopi" dans les labs ? Me semble pas une bonne idée. 

 

Le fait que les labs soient "indépendants" de l'Hadopi leur donne justement une légitimité que l'Hadopi n'a pas obtenue à sa création , en partie à cause du process de ladite création et de sa fonction "répression". Toute tentative de faire la pub d'Hadopi serait très mal perçue et ferait perdre la légitimité des labs au yeux du public "informé".

 

Par contre, des discussions factuelles (et des synthèses de celles-ci), elles, peuvent faire indirectement la "preuve" de l'intérêt de principe de ladite approche répressive (par contre, dans l'implémentation, je pense que c'est un foirage, mais je l'ai déja dit).

Portrait de Schriss
Posts: 8

Les labs hadopi portent le nom hadopi, si les labs n'essayent pas de redorer le blason de l'hadopi, les labs resteront comme le côté bonne conscience "inutile" de l'hadopi.

Au moins une partie plus journalistique informationel / externe sur les travaux des labs qui est la partie pro-hadopi du point de vue des utilisateurs.

Portrait de TheSFReader
Posts: 215

Journalistique/informationel, externe OUI ! délibérément orienté pro-hadopi NON !

Portrait de Schriss
Posts: 8

Contrairement à certains journaux qui se posent comme des journaux d'informations, le journal serait clairement et visiblement géré par les labs et donc ce serait un journal d'opinion. 

Je parle d'un choix éditorial assumé pro-hadopi sans pour autant faire de la mauvaise foi.

Effort (non vérifié)
Portrait de Effort

Je suis de l'avis de TheSFReader : j'ai déjà du mal à considérer les Labs comme indépendants, pas la peine de donner + de preuves comme quoi certains ont raison d'avoir des doutes !

 

Un journal sur Hadopi ? OK, mais façon WikiNews alors ! Neutre, modifiable par tous, avec des sources...

Cependant, je ne vois pas l'intérêt de le mettre sur les Labs.

Portrait de Tris
Posts: 312

En quoi les Labs ne seraient pas indépendants ?

Beaucoup de critiques sont recevables mais il est difficile d'adhérer à l'opinion selon laquelle les labs ne seraient pas indépendants. Les treize mois écoulés montrent au contraire que l'indépendance a toujours été au coeur même du dispositif mis en place. Elle se vérifie en amont et en aval.


- En amont puisque l'Hadopi et les experts signent une charte d'indépendance. Cela signifie concrètement que l'Hadopi s'interdit d'interdire... qu'un expert ou qu'un lab se charge de telle ou telle thématique ou adopte telle ou telle position (si elle le faisait, l'Hadopi s'exposerait d'ailleurs au risque d'une réplique ou d'un "droit de réponse" du lab ou de l'expert concerné dans la presse, dans les cas extrêmes d'une condamnation en justice, mais dans les deux cas d'une publicité dont elle souhaite évidement se passer). Mais l'indépendance signifie également que l'expert lui-même ne représente pas un intérêt particulier: il ne représente pas les auteurs, ni les ayants droit, ni les syndicats ou fédérations professionnelles, ni les pouvoirs publics, ni le public, ni l'Hadopi, etc. Il exprime des points de vue argumentés (par des études économiques, par une jurisprudence, par des références ou par un raisonnement, etc.)


- En aval puisque les productions des labs démontrent leur indépendance. Parmi toutes les productions accessibles sur ce site, vous constaterez que certaines pourraient passer être en faveur des droits fondamentaux des auteurs, d'autres en faveur du besoin non moins fondamental de liberté du public, etc.


En définitive, les lab sont à la recherche d'un équilibre entre intérêts opposés. L'indépendance (à l'égrd de l'Hadopi, des Majors, des Associations de consommateurs, etc.) est le gage même de leur crédibilité.

Effort (non vérifié)
Portrait de Effort

Ce serait bien de supprimer cette obligation de rentrer une adresse de courriel pour pouvoir s'exprimer sur les Labs !

Je ne vois pas l'intérêt d'obliger certaines personnes (dont moi) à indiquer une fausse adresse...

Le pseudo obligatoire, je veux bien (en passant, "Votre nom" peut être changer en "Pseudonyme" ou "Pseudo"), mais l'adresse de courriel n'a pas à être obligatoire ! Si je ne m'inscrit pas, ce n'est pas pour donner mon adresse par la suite...

 

Bref : pour avoir un maximum de contributions, seul le pseudo doit être obligatoire (afin de masquer les IP fixes) !

Portrait de Tris
Posts: 312

En raison de diverses attaques, il a été nécessaire de changer nos habitudes de modération et les modalités de dépôt de commentaires.

C'est ainsi sur pas mal de sites et de forum, pour ne prendre qu'un seul exemple, celui de Korben par exemple :)

Portrait de dwarf_power
Posts: 112

Les labs ne sont pas assez ambitieux, et corolaire n ont pas ass de moyens du moins de ce que jnen vois.

Chaque Lab. Devrait avoir une publication majeure par an, i-e qui fasse référence dans son domaine. Devrait tenir un colloque significatif.. Les locaux hadopi peuvent héberger ?

Ça veut dire des permanents, des réunion de travail avec plusieurs acteurs significatifs du domaine respectif.

Les forum des labs c est gentillet ( nô offense ) mais ça ne concerne pas grand monde et des gens sans poids, ou du moins majoritairement sous pseudo, donc c est pareil. Intellectuellement on y trouve notre compte, réfléchir c est tours intéressant, ça nous permets d avancer et de faire avance les autr et peut être les labs, mais est ce que ça construit vraiment un référent éclairant l autorité ?

J ai bp d estime pour ts les gens croisés ici, mais pas trop d illusion sur les résultats tangibles en l état.

Hadopi ne vas pas, à mon avis, perdurer dans sa forme actuelle, elle va évoluer vers une vrai autorité de référence DS le domaine des usage sur internet. Ça va prendre deu temps mais elle va devenir un lieu ou la limite entre liberté e contrôle va se décider en parallèles cnil et arcep. Pour ça il faut grandir.

Ça se fera avec les labs ou pas, sans doute DS une forme moins participative......

Portrait de cwicket
Posts: 24

http://www.numerama.com/magazine/22434-francois-hollande-si-je-suis-elu-...

Je viens donc de lire ce "petit" article sur Numerama, et j'en tire les conclusion suivantes:

- Quelque soit le président élu, il semble bien que la Hadopi demeurera, soit renforcée dans ses prérogatives, soit modifiée sans avoir un schéma précis...

Dès lors, il est possible voire probable que les Labs demeurent, ce qui est je le répète, un bonne chose puisque pour l'instnat c'est le seul Think Tank qui se porte sur le dévellopement de l'Offre Légale.

Maintenant il faut tout de même reconnaitre  que le simple fait d'être étiquetté "Hadopi" est assimillable à trainer un boulet au pied bien visible avec un costume de bagnard virtuel.

Si l'on reste objectif, les contributeurs réguliers sur ce site devront tout de même reconnaitre qu'il y a eu , aussi, de très nombreux échanges de qualités... mais la beaucoup d'internautes voient cette initiative, plus ou moins légitimement comme le Malin virtuel.

Je pense que les Labs auraient tout intérêt à s'affranchir de la dépendance de l'institution Hadopi, voire peut être rejoindre le conseil National du numérique, ne serait ce que pour lui donner un peu de consistance. Aux éventuels trolls, je rappelerai que quand bien même le CNNum a été lancé par le Président de la République sortant, le CNnum s'est opposé à ses dernières prises de postions concernant les sanctions pénales contre tout internaute qui consulterait de manière officielle des sites terroristes. Ce qui me laisse entendre que le CCnum aspire à davantage d'indépendance vis à vis de l'Etat.

Ainsi , il serait plus aisé de poursuivre les débat en cours et d'en initier de onuveau , et ce dans une atmosphère un peu plus sereine pour tout le monde...

 

Portrait de Tris
Posts: 312

Ca pourrait être une piste de réflexion.

Mais il faut que le chemin soit fait dans les deux sens :)

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.