Bruno SPIQUEL

Bruno SPIQUEL

Expert Associé

Plongé depuis tout petit dans ce qui se fabrique soi-même et après avoir fini de démonter tout ce qui contenait un minimum d’électronique chez ses parents, il finit par tomber devant le clavier d’un ordinateur en 1986. C’est là qu’il découvre les joies de la programmation et de la communication virtuelle avec d’autres au travers des réseaux informatiques à l’époque utilisés par une poignée d’initiés passant leur temps à détourner l’usage des technologies grand public.

Équipé d’un mini centre serveur interconnecté avant sa majorité, il prend part au développement d’un des logiciels de gestion de serveur Minitel les plus utilisés dans les communautés underground de l’époque.
Après un DUT Télécommunications & réseaux, il fait ses premières armes en 1997 dans le monde professionnel en faisant adopter Linux à une entreprise n’utilisant jusqu’alors que des systèmes propriétaires.L’année suivante, avec un ancien camarade de promotion, il fonde Absolight, société de conseil en création et hébergement de sites.

Continuant à être salarié pour assurer la croissance de sa jeune société, il rejoint la même année les équipes de Club Internet, où il occupera tour à tour les postes de technicien, de recruteur, de formateur et de superviseur au sein de la Direction des Services Clients jusqu’en 2003.

En plein éclatement de la bulle Internet, Absolight prend son envol en intégrant un troisième associé et en concentrant son activité sur l’hébergement d’infrastructures, leur connexion à Internet et leur supervision.

Engagé depuis l’enfance dans les causes qui lui tiennent à cœur, il a notamment co-animé des émissions de vulgarisation technologique sur des radios locales parisiennes, participé activement au développement du logiciel libre, soutenu nombre d’initiatives citoyennes visant à préserver les libertés, qu’elles soient numériques, idéologiques ou physiques, et, plus récemment, commencé l’édition d’un blog rassemblant et vulgarisant ses connaissances sur les réseaux  acquises ces 20 dernières années.

Militant pour la neutralité d’internet, il est membre du bureau de l’association FDN, plus ancien fournisseur d’accès français encore en activité. Il est également en charge de la coordination technique de la fédération éponyme visant à soutenir le développement des fournisseurs d’accès locaux dispersés sur tout le territoire.

Il décide de poser sa candidature aux Labs dans l’espoir de changer les choses de l’intérieur. Ses principaux objectifs sont d’être l’un des garants de l’honnêteté de la démarche et de profiter de ce cadre pour faire découvrir les richesses et la véritable nature d’Internet à tous ceux qui l’observent aujourd’hui d’un mauvais oeil.